Accueil/Cinéma/Critique

Critique Monstres Academy

Il y a de cela 12 ans (et oui ça ne nous rajeunit pas cette affaire) sortait Monstres et Compagnie, seulement 4ème film du studio à la lampe (magique).

Cet été sortait son prequel, Monstres Academy expliquant les débuts de l’amitié de nos 2 monstrueux amis et de leurs vocations à rejoindre la troupe des Terreurs d’Elite.

Premier prequel pour Pixar et suivant Cars 2 et Rebelle, considéré tous 2 comme des échecs auprès du public (le 1er a raison, le 2nd à tort), qu’en est est-il du dernier né de la fabrique à rêve ?

Synopsis:

Sully et Bob se rencontrent à l’Université de la peur (University of Fear). D’abord rivaux, ils deviennent amis et devront ensuite convaincre le reste de l’université qu’ils sont capables de devenir eux aussi, des Terreurs. Mais cela ne sera pas une mince affaire…

 

Mini aparté avant de commencer la critique du film, comme de tradition chez Pixar, je vais parler en 2 lignes du court métrage qui précède toujours la sortie d’un film. Cette fois ci, il s’agit de l’histoire de 2 parapluies colorés qui vont avoir un coup de foudre (plutôt ironique pas vrai ?) dans une ville froide et austère. Je me demanderais toujours comment les génies de Pixar peuvent avoir des idées pareilles, les développer, croire que cela va plaire au public et réussir leurs coups. Ce court métrage est magnifique, drôle, émouvant et peut déjà figurer parmi les meilleures réussites du studio. Revenons au film maintenant.

 

J’ai adoré ce film alors que je n’en voulais pas à la base et je me retrouve dans une position assez étrange qui est de défendre un film qui a été décrié par les blogueurs à ma plus grande surprise.

Passons vite fait sur le retour du casting des voix qui est toujours aussi bon et fournis que cela soit en VF (avec une Catherine Deneuve géniale mais on regrettera le changement de VF pour Sully) ou en VO.

Passons aussi sur l’animation des studios Pixar qui n’a déjà plus rien à prouver depuis longtemps. Ils étaient numero uno, ils sont toujours numero uno et ils resteront numero uno. Comme à chaque nouveau film, la qualité de l’animation a encore été haussée d’un cran. Plus Pixar vieillit, plus les défis techniques deviennent inexistants et que cela soit pour la fourrure ou les humains (il faut savoir qu’en animation, ce qu’il y a de plus dur est de représenter des vraies personnes), ils nous en mettent pleins la vue avec une fluidité et une grâce de plus en plus impressionnante.

Quant au boulot d’éclairage, l’animation est belle à pleurer, quand on pense au progrès que Pixar a réalisé en 14 films et moins de 20 ans, on se demande bien ce qu’ils vont pouvoir faire pour nous laisser bouche bée en 2020 tant l’animation atteint un niveau de perfection impressionnant.

Une animation qui plus est fortement aidée par une direction artistique sans faille et un boulot de recherche quasi compulsif pour retrouver tous les éléments qui font l’ambiance d’un campus américain. Comme à chaque fois, Pixar impressionne par la multitude de détails, le souci de créer un monde vivant, tangible. Que cela soit une centaine de monstres dans des égouts éclairés de nuit ou dans une chambre étudiante, le spectateur reste émerveillé devant les textures et les compositions de plans.

Randy Newman est encore à la baguette de la musique du film et est-il utile de préciser que sa nouvelle composition fait honneur et s’intègre parfaitement au boulot titanesque qu’il a déjà effectué pour Pixar ? (petit rappel, c’est le compositeur de la trilogie Toy Story, 1001 pattes, Monstres & Cie et Cars).

Bref là où le bât blesse selon les critiques négatives que j’ai lus, ça portait sur l’histoire du film.

Et je ne comprends franchement pas pourquoi …

L’histoire est juste excellente ! Alors oui, l’univers créer n’est pas aussi délirant que celui de base, oui on est à des années lumières de l’histoire d’un Wall-E ou d’un Toy Story 3 mais ça reste quand même génial.

Déjà pour tous ceux qui ne l’ont visiblement pas compris, c’est un prequel ! Pourquoi vouliez-vous un cameo de Bouh ? Bob et Sully ne la rencontrent que dans Monstres & Cie qui se passe des années après cette histoire, cela aurait rendu l’histoire incohérente.

Et donc oui, par conséquent, l’univers ici décrit n’est pas 100% original mais du coup les scénaristes ont fait un excellent boulot de cohérence pour que ce prequel s’intègre au 1er film.

J’ai beau ne pas être fan des suites/prequel et autres (encore moins chez Pixar qui n’est jamais aussi bon qu’en créant de nouveaux univers) mais en intégrant l’idée que cela soit un prequel, les scénaristes ont fait un boulot remarquable.

Le film explique d’une très belle manière la jeunesse de Sully et Bob (dont les rôles sont inversés, Bob étant cette fois le personnage principal), leur rencontre et le début de leur amitié.

L’idée de la fac pour apprendre à être une terreur, en intégrant tous les codes/clichés des teens movie, des fratries, des bizutages, etc. est géniale, donnant lieu à un festival d’humour et de vannes ininterrompu. Les caractères des personnages sont excellents, entre tête d’ampoule pour Bob et pseudo racaille prétentieuse pour Sully, en passant par les gentils loosers, les gothiques, les sportifs…

Le film accumule les clichés pour mieux jouer avec et surtout pour délivrer son message.

Et le message est beau: que le travail paie malgré toutes les difficultés, les bâtons dans les roues, les rivaux ou encore les inégalités à la naissance. On retrouve même la patte Disney, oncle Walt lui-même disant: « If you dream, you can do it! ».

On est dans la plus pure logique Pixar de faire des films divertissant, drôle et à message et je ne comprends pas les critiques que subit le film.

Certes, il est vrai qu’il vire beaucoup moins dans l’émotion que les précédents longs de Pixar mais il le compense largement par l’humour, beaucoup plus présent qu’auparavant.

Je n’ai donc pas grand-chose à reprocher au film que j’ai trouvé (encore une fois) franchement très bon. A aller voir sans hésiter tous seul si l’on est fan ou en famille.

 

Je valide l’inscription de ce blog au service Paperblog sous le pseudo mat7hp

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s