Accueil/Musique

« La musique est la langue des émotions »

Car oui, j’intitule mes articles en citant Emmanuel Kant (même pas peur). Ma condisciple blogueuse Clemm n’a rien trouvé de mieux à faire que de me tagué sur le thème de la musique, des chansons qui peuplent ma vie et de leurs importances pour moi.  La musique est quelque chose de fondamental dans ma vie, même si j’ai beaucoup plus de mal à m’exprimer dessus que sur le cinéma. La musique ne s’interprète pas pour moi, elle se vit et par conséquent mettre des mots sur des sentiments parfois indescriptibles me parait difficile. Mais vous me connaissez, dès que je peux partager l’une de mes passions, je suis toujours partant. Par conséquent voici mes réponses:

P.S. oui j’ai beaucoup triché et tant pis, c’était déjà une torture de réduire la musique que j’aime à aussi peu de chanson.

Chanson qui me booste à fond:

Viva La Vida de Coldplay:

 

Le tube qui par excellence te donne envie de sauter partout, le poing levé.

 

Holiday de Green Day:

 

 

Parce que c’est Green Day, parce que c’est la première chanson rock anglophone dont je suis tombé amoureux, parce qu’elle déchire grave sa race !

 

Highway To Hell d’ACDC:

 

Je me sens comme Tony Stark (et comme Angus Young dans la gestuelle ridicule) quand je l’écoute, par conséquent ça me booste !

 

Time To Pretend de MGMT:

 

J’ai rien à ajouter…

 

Home d’Edward Sharpe and The Magnetic Zeros:

 

Le tube parfait qui te met de bonne humeur.

 

Chanson que j’écoute volontiers quand je déprime:

One de U2:

 

Je ne peux pas l’expliquer mais depuis que j’ai entendu cette chanson à l’âge de 11 ans, un lien mystique c’est créé entre moi et cette chanson. Quand j’écoute les premiers riffs de guitare, la voix de Bono, murmure déchirant figeant cette chanson d’amour de plus de 4min pour l’éternité, quelque chose se déclenche là-haut et me propulse dans une autre dimension. Et comme cette chanson n’est pas vraiment la plus joyeuse qui soit, elle colle parfaitement à cette humeur-là.

 

Let It Be des Beatles:

 

J’ai franchement besoin d’expliquer pourquoi ?

 

The Sound Of Silence de Simon and Garfunkel:

 

Un de mes groupes préférés, une de mes chansons préférées, même le silence se fige en entendant cette chanson.

 

Piano Man de Billy Joel:

 

Pour l’ambiance de cette chanson digne d’un livre de Conelly ou  de la peinture Nightawks d’Edward Hopper. En écoutant cette chanson, on est transporté dans un bar américain des années 50′, avec des sièges en cuir, des néons et la fumée des cigares, on est écrasé par ses rêves bigger than life, on refait le monde pétri de regret et on entend cette musique en bruit de fond… Pardon je m’égare, bref Piano Man est une chanson déprimante, mais belle !

 

Chanson qui me sert de réveil:

Je n’en ai pas réellement mais si j’en avais une:

Beautiful Day de U2:

 

Parce que voilà.

 

Jltf de Moby:

 

Pour un réveil tout en douceur je ne vois pas ce qui existe de mieux que cette chanson à l’atmosphère planante et lumineuse.

 

Chanson que j’aurais aimé inventer:

 

The Show Must Go On de Queen:

 

Plus bel hymne rock de tous les temps, tout simplement.

 

Blowin in the wind de Bob Dylan:

 

Les textes de Dylan sont des bijoux à l’état brut, celui-ci est l’un de ses plus beaux, à l’apogée de son époque contestataire ! Le timbre de sa voix est cassée (comme toujours) mais son débit de parole, sa fougue et les quelques notes égrenées à la guitare démontrent que la musique peut changer le monde.

 

New York City Serenade de Bruce Springsteen:

 

10min d’orgasme auditif, absolument tout est dans cette chanson.

 

Neighborhood #1 (Tunnels) d’Arcade Fire:

 

Les mots me manquent pour décrire à quel point cette chanson est belle, envoutante, ensorcelante. L’écouter une fois, c’est s’exposé à la réécouter de très nombreuses fois.

 

Morgan de toi et Mistrals gagnants de Renaud:

 

 

Je peux pas choisir entre les 2, Renaud est un compositeur exceptionnel, voici ces 2 plus beaux bijoux. Je serais capable d’appeler ma fille Lola (ou Morgan d’ailleurs) juste par rapport à cette chanson, c’est dire le niveau de perfection des paroles.

 

Chanson écrite pour moi:

 

I Can’t Get No Satisfaction:

 

Dire qu’il aura fallu que je me triture les méninges pendant des heures pour trouver cette chanson, je te remercie beaucoup Clemm de cette introspection psychologico-musicale ! Alors non mon ego surdimensionné ne se prend pas pour Mick Jagger, c’est juste que cette chanson décrit un mec paumé qui n’est jamais vraiment satisfait (sans blague ?) car en réalité je pense qu’il ne sait pas trop ce qu’il veut. Et ça me décrit assez bien je dois dire !

 

Chanson dont la partie vocale me file des frissons:

 

Hallelujah de Jeff Buckley:

 

Originalité zéro en prenant cette chanson mais putain la voix de Jeff fout des frissons même aux morts dans cette chanson.

 

Amsterdam (version live) de Jacques Brel et Non, je ne regrette rien (version live) d’Edith Piaf:

 

Je triche en nommant ces 2 là mais Brel et Piaf en live, c’est quelque chose que je regretterais à jamais de ne pas avoir vécu. Quand on écoute l’énergie, limite le désespoir (comme si leurs vies en dépendaient), de leurs voix en live sur ses 2 chansons, je suis admiratif car je ne comprends pas à quel point ils arrivent à se mettre à nues juste avec leurs voix. On a l’impression de « voir » leurs âmes dans leurs trémolos et ça me fout des frissons à chaque fois que je les entends.

 

May It Be d’Enya:

 

Je vais même réussir à caser du cinéma dans cette chronique mouhahaha. La voix d’Enya est l’un des plus beaux cadeaux que Dieu (s’il existe) nous ait jamais offert. Tout dans cette chanson parait cristallin, comme sorti d’un autre monde (la Terre du Milieu par ex ?).

 

Happy Ending de Mika:

 

 

J’ai toujours été fan de cet artiste et de cette chanson en particulier, la voix de Mika est juste parfaite, oscillant parfaitement bien entre pop décomplexée et chanson plus intimiste comme ici.

 

Touch des Daft Punk (featuring Paul Williams):

 

C’est très très récent je l’accorde mais le final avec la voix désespérée de fausset de Paul Williams me touche au plus haut point.

 

Chanson que j’écoute quand tout se ligue contre moi:

 

Come As You Are de Nirvana:

 

Je sais pas, Nirvana c’est un peu le groupe que tu écoutes quand t’as l’impression que le monde est contre toi non ?

 

Fake Empire de The National:

 

Bon Clemm on va réussir à citer tous les 2 la même série dans ce tag musical. Fake Empire c’est une chanson qui apparait dans Chuck à un moment crucial de la série ou justement, tout se ligue contre le héros et cette chanson est juste magique. La voix de Matt Berninger est équivalente à un heargasme absolu et la mélodie est juste splendide.

 

Invincible de Muse:

 

Ecoutez cette chanson et vous comprendrez tout… Et si ce n’est pas suffisant allez lire la traduction sur internet. Si vous ne comprenez toujours pas, je ne peux plus rien pour vous.

 

Chanson que je n’aime pas mais qui reste dans ma tête et que je chante pendant 3jours:

Tu d’Umberto Tozzi:

 

Alors y en a à peu près 10000000 mais je vais être original et ne pas citer la soupe pseudo pop que nous livre certains « artistes » américains mais d’un tube italien que je trouve insupportablement débile/gnangnan et que lorsque je l’écoute, j’ai l’air en tête pendant 2 semaines minimum.

 

Chanson qui me rappelle mon enfance:

 

Le générique de Pokémon:

 

C’est l’évidence même, n’importe quel gamin ayant grandi dans les années 90/2000 connait ce générique par cœur, cette chanson est juste géniale, je peux encore l’écouter maintenant et avoir un sourire gros comme une banane en repensant à toutes les heures passées devant ma gameboy ou ma télé. La musique et les paroles sont kitch à souhait (mais cachent de très nombreux messages cachés extrêmement profond sur la vie, la mort, l’amour et le reste ^^). Bref ce générique est toujours aussi génial en 2013.

 

O Children de Nick Cave and The Bad Seeds:

 

Alors elle me rappelle pas réellement mon enfance puisque je l’ai découvert en 2010 comme toute une génération mais justement, sa présence dans Harry Potter 7 partie 1 clôturait pour moi le début de mon enfance (suis-je obligé de faire un article de 10 pages expliquant le pourquoi du comment à quel point les fans ont été liés à cette saga pendant presque 15 ans ?) et par conséquent me rappelle l’enfance.

 

Les bêtises à l’école d’Henri Dès:

 

Ce n’est pas spécialement la chanson que je retiendrais le plus d’Henri Dès mais ne pas la nommer en parlant de chanson qui m’évoque l’enfance serait un sacrilège. Henri Dès c’est l’incarnation même de la musique pour les enfants et c’est probablement le premier chanteur dont j’ai jamais été fan (pour qui ce n’est pas le cas en France sérieusement ?).

 

 

Chanson qui me touche:

 

Bon comme j’ai l’impression d’avoir beaucoup triché en répondant à ce tag, je terminerais sobrement par 2 chansons:

Just Breathe de Pearl Jam:

 

Quiconque ayant déjà perdu un proche comprendra pourquoi je cite cette magnifique chanson capable de faire pleurer les cailloux !

 

Hoppipolla de Sigur Ros:

 

Je ne pouvais pas ne pas la citer en parlant de musique dans un article adressé à Clemm puis c’est l’une des plus belles chansons qu’il m’ait été donné d’entendre (en live comme en CD).

 

Voilà voilà, je vais vous le dire ça n’a pas été facile (genre vraiment pas mais j’y suis venu à bout !) Et j’aimerais beaucoup voir les réponses d’Alizée et Coralie à ce questionnaire que je tague par conséquent !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s